Jean-Philippe TAREL

Qui êtes-vous ? Quels sont votre parcours et votre métier ?

Je suis chargé de recherche à l'Université Gustave Eiffel au sein du Laboratoire Perceptions, Interactions, Comportements et Simulations des usagers de la route et de la rue 1 (PICS-L). Je m’intéresse plus particulièrement au traitement d'images, à la vision par ordinateur et à la reconnaissance d'objets à partir de caméras routières ou embarquées sur véhicules, toutes conditions météorologiques confondues.

Quel est votre rôle dans ENA ? Qu’attendez-vous d’ENA ?

Dans le cadre du projet ENA, nous voulons construire un système d'observation du trafic en intersection (carrefour à sens giratoire, priorité, panneaux de signalisation, etc.) capable de communiquer aux navettes autonomes des informations complémentaires sur les autres usagers de la route, également appelés mobiles (véhicules, deux-roues ou piétons) qu'elles peuvent difficilement observer directement. Le système est constitué d'une caméra en hauteur, présente en bord de voie, accompagnée de son unité de traitement ou ordinateur et de sa balise de communication locale type wifi. Le système sera développé pour fonctionner sur de longues périodes tout en étant capable d'évaluer une diminution de ses performances, en cas de conditions météorologiques dégradées.

Les expérimentations proposées dans le cadre du projet ENA vont nous permettre de tester le système développé et d'évaluer ses performances sur des cas d’usages concrets.
  

Quelle sera, pour vous, la mobilité de demain ?

Pour moi, la mobilité de demain serait avant tout plus sûre pour les différents usagers, plus économe et bien entendue non-polluante afin de pouvoir répondre aux problématiques environnementales actuelles.

      


1 Le laboratoire PICS-L résulte de la fusion au 1er janvier 2020 de deux laboratoires du département COSYS de l'Ifsttar :  le Laboratoire sur les Interactions Véhicule-Infrastructure-Conducteur et du Laboratoire Exploitation, Perception, Simulateurs et Simulations.