Cœur de Brenne : désenclavement du territoire

Dans l'Indre, les 5 000 habitants de la Communauté de Communes Cœur de Brenne vont être parmi les premiers à expérimenter des trajets en navettes autonomes en milieu rural. Courant 2022, une navette devrait en effet assurer la liaison entre quatre à cinq communes du territoire sur une boucle de plus d'une vingtaine de kilomètres.

La communauté de communes Cœur de Brenne souhaite créer une ligne de transport en commun intra-territoire en zone rurale pour relier ses communes entre elles et ainsi permettre à sa population de disposer d’un mode de transport pour accéder aux services. En visant un service de mobilité autonome, elle souhaite s’inscrire dans l’avenir en améliorant l’attractivité du territoire tout en favorisant le déplacement de sa population la moins mobile (jeunes sans permis, personnes ne disposant pas de voitures, personnes âgées) à des coûts d’investissement supportables par les territoires ruraux.

L’ensemble des services (maison médicale, maison France services, marché, commerces, espace de travail partagé, zone artisanale, multi-accueil, services administratifs, centre de loisirs, école, équipements sportifs, etc.) se retrouvent dispersés sur l’ensemble du territoire. Afin de permettre à tout à chacun de vivre sur une commune et de bénéficier de l’ensemble des services, la communauté de communes envisage de relier, sur cette expérimentation, environ la moitié de ses communes via une navette autonome. Cette démarche s’inscrit dans l’aménagement de son territoire rural tout en favorisant une politique de proximité.